© ART Grand Est
Châlons‑en‑Champagne À fleur d'eau

Châlons‑en‑Champagne

En 1997, son nom, qui avait déjà changé après la révolution française, devint Châlons-en-Champagne. Classée Ville d’Art et d’Histoire, elle est sillonnée de rivières et de canaux, ce qui lui vaut le nom de petite Venise. Châlons-en-Champagne possède également trois parcs naturels : le petit Jard, le grand Jard, et le Jard anglais.

La belle Notre-Dame-en-Vaux

Parmi ses monuments, le carillon de l’église gothique Notre-Dame-en-Vaux, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, et le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, qui propose de très belles collections de sculptures, de mosaïques et de dessins.

La seule école française de cirque contemporain

Châlons-en-Champagne possède la seule école d’arts du cirque contemporain en France : le CNAC (Centre National des Arts du Cirque). Tous les ans, en juin, la ville  organise un festival dédié aux arts du cirque appelé « Furies ». C’est ainsi que la ville s’anime autour de spectacles de rue et de démonstrations des arts du cirque.
Châlons-en-Champagne, c’est aussi un haut-lieu des grandes maisons de champagne comme celle de Joseph Perrier dont les caves ont été créées à partir de l’ancienne carrière de craie gallo-romaine, taillée dans une colline dans le centre de la ville.

Le saviez-vous ?

Châlons-en-Champagne est aussi appelée « La Venise pétillante ».

Mille et une façon de visiter Châlons-en-Champagne…

Vous souhaitez découvrir la ville et son patrimoine unique, l’Office de tourisme de Châlons-en-Champagne vous conseille et vous accompagne dans l’organisation de votre séjour !

Une visite originale de la ville

La ville est bâtie sur un entrelacs de canaux et de rivières, dont les principaux sont la Marne, le canal latéral à la Marne, le Mau et le Nau. A bord d’une barque éléctrique, laissez-vous porté par une promenade toute en douceur pour découvrir l’architecture et les paysages de cette cité qui révèle tous ses charmes. Au fil de l’eau, on se laissera peu à peu convaincre que la belle châlonnaise n’a pas usurpé son surnom de Venise champenoise.

Sous la conduite d’un guide-pilote, on croisera l’ancien et élégant couvent Sainte-Marie, avec sa parure de pierres, de moellons de craie et de carrés de briques rouges, et le pont des Archers, un ouvrage fortifié datant du roi Henri IV dont on remarquera l’échauguette accrochée en son centre.
Une succession de ponts égrènera des noms évocateurs : pont des Mariniers, pont de la Petite Poissonnerie, et jusqu’au mystérieux pont de Putte-Savate.

Autres expériences refined